Expression plastique – Projets personnels

« Qu’est-ce que le cerveau humain, sinon un palimpseste immense et naturel ? Mon cerveau est un palimpseste et le vôtre aussi, lecteur. Des couches innombrables d’idées, d’images, de sentiments sont tombées successivement sur votre cerveau, aussi doucement que la lumière. Il a semblé que chacune ensevelissait la précédente. Mais aucune en réalité n’a péri. »

Thomas de Quincey, Oxford Dream, par Charles BAUDELAIRE, dans Les Paradis Artificiels

1. Accumulidien

Cette toile (120cm x 80cm) est une représentation plastique de la mémoire.

La mémoire est considérée dans ce projet comme une bibliothèque. Des souvenirs s’accumulent et se recouvrent entre eux. Déchirer pour aller chercher d’autres souvenirs les fait revenir à la surface. L’humeur quotidienne influant sur notre mémoire, j’ai réalisé des actions quotidiennes improvisées sur le tableau. Le temps façonne aussi notre mémoire. C’est pour celà que durant sa réalisation (1 mois environ), la toile a été laissée à l’extérieur.

 

2. Épalimpsestes

Ce travail reprend l’édition originale (1866) des Épaves de Charles BAUDELAIRE. L’ouvrage des Épaves réunit les poêmes de BAUDELAIRE qui ont été censurés ou n’ont jamais été publiés. Cette action de déchirure  représente ici la recherche dans la mémoire et la vie de l’auteur.

À chaque fois qu’une page est tournée, elle laisse une trace sur la suivante. Le recto et le verso sont travaillés individuellement.

Slide > Projet suivant

Slide contact@paulmarchal.fr